ffct2020 Logo DounouxDounoux

Séjour Alpes 2010

Dimanche 4 juillet : du Dévoluy à la porte des Ecrins

Saint-Bonnet-en-Champsaur - Col d'Ornon


Le Champsaur est la haute vallée du Drac, affluent de l'Isère, située dans le département des Hautes-Alpes, au sud du massif des Ecrins, et bordée à l'ouest par le massif du Dévoluy.
Saint-Bonnet-en-Champsaur, bourg médiéval, en est la principale ville.

L'ascension du col du Noyer (1.664 m, 6 km à 8,8 %) est la première difficulté de cette journée. La descente s'effectue par le défilé de la Souloise, affluent du Drac, jusqu'au lac  du Sautet qui est un lac artificiel, créé par la construction d'un barrage sur le Drac, de 1930 à 1935 .

En visitant la distillerie artisanale de Corps, nous avons découvert et dégusté la Salettina, une liqueur à base d'une vingtaine de plantes sauvages cueillies dans la région (génépi, menthe, hysope, verveine, serpolet, lavande, sauge, vulnéraire, marjolaine ...).

Le col de l'Holme (1.208 m, 7,5 km à 4%) et le col de Parquetout (1.382 m ou 1.398 m, 2,5 km à 7%) nous rapprochent de l'objectif final, l'ascension du col d'Ornon (1.371 m,  14 km à 4%).


Un sommet (probablement le Pic Ponsin) vu du col du Noyer

Alpes 2010 (17)


Cyclos studieux lors de notre visite à la distillerie artisanale de La Salettina

Alpes 2010 (18)


Une devise bien dans l'esprit du Groupe Cyclo Dounoux,
rencontrée lors de l'ascension du col de l'Holme

Alpes 2010 (19)




Lundi 5 juillet : routes pastorales et corniches vertigineuses

Col d'Ornon - La Villette



La journée commence par la descente des 11 km de la vallée de la Lignarre, affluent de la Romanche.

Arrivés à Bourg-d'Oisans (717 m), nous entamons les 2,5 premiers km à 10% de la montée de l'Alpe d'Huez, puis nous nous dirigeons vers Auris-en-Oisans en empruntant la route en balcon des rochers d'Armentier (axinite) qui nous offre une vue magnifique sur la plaine de la Romanche.

La pause casse-croûte a lieu sur la digue du barrage du Chambon (altitude 1.040 m, mise en eau en 1935) avant la difficile montée vers le col de Sarenne (1.999 m, 14 km à 6,5%, premier km à 11,5%, passage à 13,5%).

Après une terrasse dans la station de L'Alpe-d'Huez, nous empruntons à nouveau une petite route vertigineuse typique de montagne reliant le village d'Huez à celui de Villard-Reculas.

Les 10 km de descente vers Allemont et le barrage du Vernay (construit de 1979 à 1984, altitude 770 m) sont vite oubliés tant sont ardus les 6 km à 8% de la montée vers La Villette, hameau de Vaujany (1.325 m), terme de notre seconde étape.  
C'est la raison pour laquelle aucun d'entre nous ne donnera suite au supplément  proposé par le "coach" Thierry, le col du Sabot (2.100 m, 8,6 km à 9,2%), malgré une description alléchante : "col difficile mais panorama grandiose au sommet !"  


Vue depuis la route des rochers d'Armentier

Alpes 2010 (20)



Col de Sarenne

Alpes 2010 (21)



Cascade de La Fare à Vaujany

Alpes 2010 (22)





Mardi 6 juillet : l'étape alpine par excellence

La Villette - Montvilliers


Le départ est matinal pour la plus longue et la plus pentue des 7 étapes.

Dès que sont terminés les 6 km de descente au lac du Verney, nous entamons la première grosse difficulté de cette journée, l'ascension longue et irrégulière par le versant sud-ouest du col de la Croix de Fer (2.067 m, 24 km à 5,9%, 13% maxi) qui relie la vallée de la Romanche en Isère à celle de la Maurienne en Savoie.
Nous passons à proximité du barrage de Grand'Maison (mise en service en 1988, altitude 1.698 m) qui est associé au barrage du Verney.

Alors que beaucoup préféreront s'arrêter au col du Glandon (1.924 m) dont l'itinéraire est commun avec celui du col de la Croix de Fer, quelques-uns graviront les 3 km qui séparent les 2 cols pour, d'une part, admirer les Aiguilles d'Arves, le Pic de l'Etendard et son glacier, et d'autre part, boire un bon chocolat chaud.

La descente du col du Glandon (affluent de l'Arc) est sinueuse, pentue, voire dangereuse. Elle nous conduit à Saint-Etienne-de-Cuines, puis à La Chambre où débute la montée régulière du col de la Madeleine (1.993 m, 19,3 km à 7,9%) qui est situé entre les vallées de la Maurienne et de la Tarentaise. Certains reprendront leur souffle à la station de ski de Saint-François-Longchamp.          

Après une descente de 28 km, nous longeons l'Isère en passant par La Léchère, Aigueblanche, Moûtiers, Pomblière et Les Plaines où nous choisissons l'option "extra" de la journée proposée par le "coach" Thierry : rejoindre le gîte de Montvilliers, terme de cette longue étape, par le col du Tra (9,5 km à 7,7% de moyenne, soit 150 m de dénivelé supplémentaire). Ce fut une excellente décision : dans le village de Notre-Dame-du-Pré (1.300 m), nous y avons trouvé une fontaine qui nous a permis de rafraîchir nos jambes un peu lourdes, qui avaient souffert de la chaleur dans cette difficile montée.


Ascension aux aurores des cols du Glandon et de la Croix de Fer

Alpes 2010 (23)


Barrage de Grand'Maison

Alpes 2010 (24)


Col de la Madeleine

Alpes 2010 (25)


Fontaine salvatrice à Notre-Dame-du-Pré

Alpes 2010 (26)






Mercredi 7 juillet : à l'assaut du Parc National de la Vanoise

Montvilliers - Aussois


Après 6 km de descente jusqu'au village d'Aime, nous empruntons une piste cyclable qui longe l'Isère pour rejoindre Bourg-Saint-Marice où  nous entrons dans le Parc National de la Vanoise et où débute la longue ascension du point culminant de notre périple, le col de l'Iseran (2.770 m, 48 km à 4,2%).

Deux parties "difficiles" : la montée vers le barrage du Chevril, appelé aussi barrage de Tignes (1.790 m, le plus haut de France), qui commence à Viclaire, 9 km après Bourg-Saint-Maurice, en passant par Sainte-Foy-Tarentaise (15 km à 5,82%)  et l'ascension finale (15 km à 5,85%)  qui débute 2 km après Val d'Isère. Entre les deux, 7 km de "plat" où nous traversons d'impressionnants tunnels routiers (Villaret-des-Brévières, Chevril, Rossetti, Fenêtres, Daille).

Malgré un temps splendide, nous ne restons que le temps nécessaire pour immortaliser notre passage au sommet en prenant des photos devant le panneau indiquant  l'altitude du col. Nous préférons nous arrêter plus longuement à Bonneval-sur-Arc, classé parmi les 151 "plus beaux villages de France", qui est situé à 14 km du col. La descente de la vallée de l'Arc nous conduit à Bessans, puis à Lanslebourg-Mont-Cenis, deux stations bien connues des adeptes du ski de fond.

Arrivés à Sollières-Sardières, nous terminons cette étape par une dernière "grimpette" vers le village d'Aussois où nous logerons au Fort Marie-Christine, un des cinq forts de l'Esseillon, "construits au début du XIXème siècle par le royaume de Piémont-Sardaigne pour se défendre des invasions françaises".


Le barrage de Tignes

Alpes 2010 (27)


L'arrivée au col de l'Iseran

Alpes 2010 (28)


L'Iseran

Alpes 2010 (29)


Bonneval-sur-Arc (dans la descente de l'Iseran)

Alpes 2010 (30)



Jeudi 8 juillet : l'ascension mythique

Aussois - Terre-Rouge


L'ascension mythique, c'est celle du col du Galibier (2.645 m, 18,1 km à 6,9%) par le versant nord, la plus difficile ...

"Attention à ne pas trop s'épuiser dans la montée du Télégraphe" est l'un des conseils les plus donnés par les "anciens" qui l'ont déjà gravi. C'est la raison pour laquelle les 25 km de descente d'Aussois à Saint-Michel-de-Maurienne, qui marque le début de l'ascension du col du Télégraphe (1.566 m, 11,8 km à 7,3%), sont effectués à une allure raisonnable.

Le col du Télégraphe doit son nom à une tour du télégraphe Chappe (télégraphe optique), construite en bordure de la falaise. Les premiers kilomètres sont les plus difficiles : 6%, 10%, 9%, 9%. Il n'y a que 5 km de descente jusqu'à la petite ville de Valloire, située au pied du Galibier.

Si le col du Télégraphe est assez régulier, ce n'est pas le cas du col du Galibier.  Alors que la pente reste  "abordable" jusqu'à Plan Lachat (de 5 à 8%), elle devient  franchement  difficile pour les 8 derniers kilomètres (moyenne de 8,5%). Au sommet, le panorama sur le massif des Ecrins est magnifique.

A partir du col du Lautaret (2.058 m), franchi dans la descente du col du Galibier, notre route longe la Guisane, affluent de la Durance. Après un bien agréable pique-nique au bord d'un petit plan d'eau situé entre Le Casset et Le Monêtier-les-Bains, l'aller-retour au col du Granon (2.413 m, 11,5 km à 9,2%) à partir de Chantemerle, premier "extra" de la journée, ne tente aucun d'entre nous, pas plus d'ailleurs que le second : la montée vers les fortifications de Vauban à Briançon, pourtant inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO. Nous préférons commencer l'ascension du col d'Izoard et rejoindre au plus vite notre gîte de Terre-Rouge.  


Plan Lachat

Alpes 2010 (31)


Galibier

Alpes 2010 (32)


Galibier

Alpes 2010 (33)


Galibier

Alpes 2010 (34)


Galibier

Alpes 2010 (35)


Terrasse au col du Lautaret (2.058 m), dans la descente du Galibier

Alpes 2010 (1)


Pique-nique entre Le Casset et Le Mônetier-les-Bains, au pied du Lautaret

Alpes 2010 (2)


Alpes 2010 (3)


Alpes 2010 (4)


Gîte de Terre-Rouge

Alpes 2010 (36)




Vendredi 9 juillet : le Parc Naturel Régional du Queyras

Terre-Rouge - Guillestre


Les 8 premiers kilomètres à 3,3% de moyenne (mais avec 6,5% de moyenne tout de même dans le premier) ayant été parcourus la veille, il ne nous reste plus qu'à grimper pendant une bonne douzaine de kilomètres à 6,9% pour franchir une autre légende du Tour de France, le col d'Izoard (2.361 m ).

Après 2 km de descente à 9%, c'est la Casse Déserte, univers minéral, paysage lunaire fait de rocailles, les cargneules, où 2 stèles sont érigées à la mémoire de Louison Bobet et Fausto Coppi.
Après avoir traversé les villages de Brunissard et Arvieux, nous entrons dans le Parc Naturel Régional du Queyras (ne pas prononcer le "s" final) en remontant la vallée du Guil.  Nous entamons alors une boucle qui va nous conduire de villages en hameaux typiques de cette région, tous plus beaux les uns que les autres : Château-Queyras, Ville-Vieille, Saint-Véran (2.042 m, plus haute commune de France, voire d'Europe), Pierre-Grosse, Molines-en-Queyras, Gaudissard, Les Prats.

Les deux "extra" au programme de cette journée ne rencontrent pas plus de succès que ceux de la veille. Il faut reconnaître qu'après la difficile montée sous un soleil de plomb vers Saint-Véran, entamer l'ascension du col Agnel (2.744 m, 13 km à 6,5%) et grimper au hameau de Souliers (4 km à 8%) ont de quoi en décourager plus d'un, même pour une bonne bière offerte par le "coach" !

Alors que certains vont acheter quelques souvenirs à Ville-Vieille, d'autres préfèrent commencer la descente de la Combe du Queyras (splendides gorges du Guil), impatients qu'ils sont de barboter dans la piscine de notre hôtel 2 étoiles à Guillestre.  


Demoiselle coiffée (dans la montée vers Saint-Véran)

Alpes 2010 (37)



Croix de la Passion (dans la montée vers Saint-Véran)

Alpes 2010 (38)


Montée vers le village de Saint-Véran, commune la plus haute d'Europe (2.042 m)

Alpes 2010 (5)


Alpes 2010 (6)



Alpes 2010 (7)


Alpes 2010 (8)


Alpes 2010 (9)


Alpes 2010 (10)


Alpes 2010 (11)



Alpes 2010 (12)


Alpes 2010 (13)


Alpes 2010 (14)


Alpes 2010 (15)


Alpes 2010 (16)


Saint-Véran

Alpes 2010 (39)


Maison typique de Saint-Véran

Alpes 2010 (40)


Fontaine à Saint-Véran

Alpes 2010 (41)


Combe du Queyras (Guil)

Alpes 2010 (42)



Samedi 10 juillet : la balade du retour

Guillestre - Saint-Bonnet-en-Champsaur


alpes 2010 (43)



Alpes 2010 (44)






Sortie de préparation du 26 juin 2010

Croix des Moinats, col de la Vierge, Grand Ballon, col d'Oderen, soit environ 2.500 m de dénivelé et 125 km, dont 20 de descente et voie verte en fin de parcours.

Très belle journée pour les 6 "cyclos", malgré quelques soucis de manivelle, avec de superbes "grimpettes" . Quelques gouttes à la fin du parcours au moment de ranger les vélos. Merci à Thierry !

Au col de La Croix des Moinats (891 m), première difficulté de la journée et première alerte pour la manivelle de Thierry

Préparation Alpes 2010 (1)



Préparation Alpes 2010 (1)



Préparation Alpes 2010 (3)



Au col de la Vierge (1.066 m), deuxième ascension de la journée,
les regards se tournent vers les mollets de Philippe

Préparation Alpes 2010 (4)



Après la montée du col Amic (828 m) et du Grand Ballon (1.325 m), c'est le moment de se restaurer au Markstein : spaghettis bolognaises pour tous, Munster pour Philippe et tarte aux myrtilles pour Thierry et Gilles.

Préparation Alpes 2010 (5)



Préparation Alpes 2010 (6)



C'est l'heure du café ... sans pousse !

Préparation Alpes 2010 (7)


Digestion avant la reprise

Préparation Alpes 2010 (8)



Dernière difficulté de la journée : le col d'Oderen

Préparation Alpes 2010 (9)


Plus rien à boire : heureusement, il y a de la bonne bière au Ventron.

Préparation Alpes 2010 (10)





Compte-rendu de la réunion de préparation du 4 juin 2010

 

Suite au désistement d'Isabelle, Agnès et Bernard, nous serons au final 21 participants :

Francis Richard, Jean-luc, Annie et Alexis Grisval, Philippe Ottmann, Philippe et Christine Gardeux, Dominique Duchêne, Jean-François Clasquin, Nadine Schmidlin, Bernard et Vincent Lhuillier, Jean Fretelliere, Isabelle Perrin, Daniel et Liliane Paris, François Colin, Gilles Aupetit, Nathalie Kobès, Claude Belgeri et Thierry Antoine.

Le chargement du camion (vélos et bagages) est prévu le samedi 3 juillet à 9h00 à Dounoux.Le départ en direction de notre hôtel se fera dans la foulée.

L'hôtel le Connétable (04 92 49 00 62) se trouve sur la place du champ de foire (centre du village) à Saint-Bonnet-en-Champsaur. Nous pouvons nous installer à partir de 16h00, le repas du soir est prévu à 19h30.

L'itinéraire conseillé en ce premier week-end de départ des congés d'été, passe par Dôle, Lons-le-Saunier, Bourg-en-Bresse, Satolas, Grenoble, puis direction Gap. Soit environ 540 km pour 6h30 de route sans les arrêts.

Chaque véhicule sera autonome pour l'organisation du repas du samedi midi.

Pour les véhicules, je vous propose la répartition suivante :

  1. Nadine et Jean-François sont autonomes (véhicule et vélos) puisqu'ils nous rejoindront le dimanche au second hébergement : Gîte-auberge le chamois au sommet du col d'Ornon (04 76 80 40 61) : 3 km avant Bourg d'Oisans prendre à droite la D526, le col est à 12 km. Ne pas arriver avant 18 heures. Vous pourrez laisser votre voiture sur place pour la semaine.
  2. Christine et Philippe Gardeux sont également autonomes (véhicule et vélos) puisqu'ils nous quitteront l'avant dernier jour.
  3. Voiture Daniel : Liliane, Jean, Claude.
  4. Voiture Isabelle : Dominique, Vincent, Bernard.
  5. Voiture Nathalie : Philippe, Gilles.
  6. Voiture Jean-Luc : Annie, Alexis, Francis.
  7. Camion : François, Thierry

Les draps et couettes sont fournis dans tous les hébergements.

Prévoir vos affaires de toilette, y compris serviette, maillot de bain, crème solaire, barres et autres grignotages, boules de pétanques...

Pour la pratique du vélo, prévoir des tenues estivales, mais également de pluie et d'hiver (veste thermique, gants, bonnet, surchaussures...), car nous serons en haute montagne et, si la météo n'est pas favorable, il fera vraiment froid.
Ne pas oublier votre casque et gilet de sécurité.

Chaque participant se limitera à un gros sac pour les affaires de la semaine et un petit sac pour les rechanges de la journée.

Le camion sera le seul véhicule à nous suivre toute la semaine : des chauffeurs seront désignés chaque jour. Les voitures resteront sur le parking de l'hôtel.

Vérifier l'état de votre vélo, notamment patins de freins, câbles et pneus, car les descentes seront longues et rapides.

Les pique-niques ne seront pas réservés auprès des hébergeurs, il conviendra donc de nous organiser chaque jour pour les achats.

A la demande de certains d'entre vous, je prévois une dernière sortie de préparation le samedi 26 juin sur la journée (Croix des Moinats, col de la Vierge, Grand Ballon, col d'Oderen, soit environ 2.500 m de dénivelé et 125 km dont 20 de descente et voie verte en fin de parcours).

Rendez-vous à 7h30 à l'ancienne gare de Nol à proximité de la voie verte. Le repas sera pris sur la route des Crêtes. Me prévenir de votre participation.

 

Thierry 



Je vous propose une randonnée itinérante du samedi 3 au dimanche 11 juillet 2010 dans les Parcs Nationaux de la Vanoise et des Ecrins et dans le Parc Régional Naturel du Queyras.

J’ai préparé un parcours qui vous permettra :

De gravir quelques grands cols mythiques des Alpes : Croix de Fer, Madeleine, Iseran, Galibier, Izoard.

De découvrir des cols inédits (du moins je l’espère !) : Noyer, Parquetout, Sarenne, Moissière,…

D’admirer les magnifiques panoramas sur les massifs traversés : Dévoluy, Ecrins, Belledonne, Vanoise, Queyras, …

De profiter de divers sites remarquables tels que les rochers d’Armentier, la combe du Queyras, Mont-Dauphin, Bonneval sur Arc, Serre Ponçon, Saint-Véran, …

D’accéder aux extras disponibles tout au long des étapes : Pour plus d’infos, rendez-vous à partir du 3 juillet !

Bien qu’il puisse le paraître à la lecture des éléments précédents, ce séjour n’est pas un parcours infernal réservé aux amateurs du genre mais bien une randonnée accessible à tout(e) cyclo(te) entraîné(e) et motivé(e).

En effet, le circuit comporte 7 étapes pour environ 700 km, 16200 m de dénivelé et une quinzaine d’ascensions.

Néanmoins, pour qu’il n’y ait pas de mauvaises surprises, je tiens à préciser qu’il s’agit tout de même d’un séjour d’une semaine en moyenne et haute montagne.

Par haute montagne j’entends des ascensions de 20 km et plus pouvant nécessiter 2 à 3 heures d’efforts et dont les altitudes dépassent allégrement les 2000 m. Le point culminant du séjour étant tout de même à 2770 m (col de l’Iseran).

Le séjour jour après jour :

Le premier et le dernier jour seront consacrés aux voyages en voiture. Parmi les 7 étapes à vélos 3 seront de la moyenne montagne (MM) et 4 de la haute montagne (HM).

S’agissant d’un circuit en boucle, nous laisserons nos véhicules sur le parking du premier hôtel pour les retrouver le dernier jour.

Samedi 3/7 : Dounoux ð Saint Bonnet en Champsaur.

Dimanche 4/7 : Saint Bonnet en Champsaur ð Col d’Ornon : 87 km et 2100 m de dénivelé (MM).

Lundi 5/7 : Col d’Ornon ð La Villette : 83 km et 2400 m de dénivelé (MM).

Mardi 6/7 : La Villette ð Montvilliers : 139 km et 3700 m de dénivelé (HM).

Mercredi 7/7 : Montvilliers ð Aussois : 115 km et 2600 m de dénivelé (HM).

Jeudi 8/7 : Aussois ð Terre Rouge : 97 km et 2300 m de dénivelé (HM).

Vendredi 9/7 : Terre Rouge ð Guillestre : 76 km et 1600 m de dénivelé (HM).

Samedi 10/7 : Guillestre ð Saint Bonnet en Champsaur : 96 km et 1500 m de dénivelé (MM).

Dimanche 11/7 : Saint Bonnet en Champsaur ð Dounoux.

Vous êtes perdus, pas d’inquiétude l’organisateur connaît l’intégralité du parcours !

Thierry
  

La Dounousienne 2022 (0)



ADHÉSION / RENOUVELLEMENT

(licence gratuite pour - de 18 ans)

Remplissez le formulaire d'adhésion
(recto verso)

Complétez  le document AXA

Fournissez selon les cas :

Un certificat médical

OU


L'attestation sur l'honneur
après avoir rempli
Le questionnaire de santé
(Cerfa n°15699*01)


Renvoyez tous les documents à l'exception du questionnaire de santé


Nos manifestations en 2022

14 mars                    Reprise "route"
24 avril                     La Dounousienne
04 juin         Journée interclubs CODEP
26 juin ou 3 juillet     Pique-nique
25 septembre          Vide-greniers
27 novembre            A.G. 2022



Actualités du club

Actualités



Nos bonnes adresses

Pique-nique 2015 (4)









Nos activités en 2021

Haute-Ardèche 2021 (15)




Nos activités en 2020





Nos activités en 2019

L'Ardéchoise 2019 (2)




Nos activités en 2018






Nos activités en 2017

Maroc 2017 (169)



Nos activités en 2016

Tour du Cantal 2016 (2)



Nos activités en 2015

Pontarlier 2015 (7)



Nos activités en 2014

Sardaigne 2014 (9)



Nos activités en 2013

Midi Pyrénées 2013 (3)



Nos activités en 2012

L'Autunois - Morvan 2012 (7)



Nos activités en 2011

Monts du Lyonnais 2011 (18)



Nos activités en 2010

Lubéron 2010 (3)

Contact : cyclodounoux@ffct.org